Accueil 5 News 5 Le Shadow IT : les tenants et aboutissants, risques et causes

Le Shadow IT : les tenants et aboutissants, risques et causes

Par | 4 Déc 2023

Le nom de Shadow IT désigne l’utilisation d’outils, de logiciels ou de services informatiques sans l’approbation ou la supervision du département informatique officiel au sein d’une organisation. Bien que cela puisse sembler être une solution rapide pour les employés, cela soulève des préoccupations importantes pour les entreprises en termes de sécurité, de conformité, de gestion des ressources et de risques juridiques pour les employés.

Les causes du Shadow IT

Plusieurs facteurs peuvent conduire à l’émergence du Shadow IT au sein d’une organisation :

Besoin d’autonomie : Certains employés cherchent à résoudre rapidement leurs problèmes informatiques sans attendre l’intervention du département informatique. Ils adoptent des solutions autonomes pour améliorer leur productivité.

Facilité d’accès : L’évolution rapide des technologies, y compris les services cloud, facilite l’accès à un large éventail d’outils sans avoir besoin d’une approbation formelle.

Manque de connaissance : Certains employés peuvent ne pas être conscients des politiques informatiques internes ou ne pas comprendre les risques liés à l’utilisation non autorisée de technologies.

Insatisfaction vis-à-vis des solutions internes : Si les solutions informatiques internes ne répondent pas aux besoins des employés en termes de fonctionnalités ou de convivialité, ces derniers peuvent rechercher des alternatives sans autorisation.

Les risques et craintes associés au Shadow IT

Risques pour la sécurité informatique :

L’utilisation non autorisée de logiciels et de services peut exposer l’entreprise à des risques de sécurité, tels que les fuites de données, les cyberattaques et les vulnérabilités non gérées.

Risques de conformité :

Les entreprises sont souvent soumises à des réglementations strictes en matière de protection des données et de confidentialité. L’IT shadow peut entraîner des non-conformités, exposant l’organisation à des sanctions légales et financières.

Gestion des ressources informatiques :

L’utilisation non coordonnée de logiciels peut entraîner un gaspillage de ressources informatiques, des conflits de données et une perte d’efficacité opérationnelle.

Risques juridiques pour les employés :

Les employés utilisant des technologies non approuvées peuvent être exposés à des risques juridiques, tels que des sanctions disciplinaires, des licenciements ou même des poursuites judiciaires en cas de violation des politiques internes de l’entreprise.

Mitigation du Shadow IT

Pour minimiser les risques liés au Shadow IT, les organisations peuvent mettre en œuvre les mesures suivantes :

Sensibilisation : Éduquer les employés sur les politiques informatiques et les risques associés au Shadow IT.

Proposer des solutions alternatives approuvées : Fournir des alternatives approuvées qui répondent aux besoins des employés.

Politiques claires : Élaborer et communiquer des politiques informatiques claires pour décourager l’utilisation non autorisée de technologies.

Surveillance et rapports : Mettre en place des outils de surveillance pour détecter l’utilisation non autorisée et encourager les rapports internes.

 

En conclusion, le Shadow IT est un défi croissant pour de nombreuses organisations, mais une approche proactive axée sur la sensibilisation, l’éducation et la fourniture d’alternatives approuvées peut contribuer à atténuer ces risques. Les entreprises doivent également être conscientes des implications juridiques pour les employés et s’efforcer de maintenir un équilibre entre la productivité des employés et la sécurité informatique de l’organisation.