Accueil 5 News 5 Qu’est-ce que le forensic en cybersécurité ?

Qu’est-ce que le forensic en cybersécurité ?

Par | 3 Juin 2024

La science forensique intègre l’univers de la cybersécurité pour apporter une méthodologie précise dans la détection d’intrusion. Elle intervient en réponse aux incidents de sécurité en réalisant une investigation approfondie sur l’attaque. Le forensic en cybersécurité joue un rôle d’expert dans une enquête numérique. Il présente des preuves concrètes de l’attaque informatique subie. Découvrez ce mode opératoire pour réaliser une analyse approfondie en vue d’une procédure judiciaire.

La science forensique et son application en cybersécurité

La science forensique, ou forensic en anglais, s’intéresse à la recherche de preuves numériques lors d’un incident. Au même titre qu’une enquête de police sur une scène de crime, elle collecte les données électroniques pour comprendre et solutionner une intrusion. L’analyse forensique n’est autre qu’une investigation numérique. Elle intervient en cas de procédure judiciaire ou d’enquête interne à l’entreprise. Cette approche est aussi appelée « informatique légale ». L’analyste forensic occupe un poste particulier dans l’équipe de réponse à incident.

Quel est le rôle de l’analyse forensique ?

Une enquête numérique pour comprendre la cyberattaque

L’analyste forensic intervient en réponse aux incidents de sécurité. Son travail consiste à analyser votre infrastructure pour trouver et conserver les preuves de la cyberattaque. Le forensic réalise une collecte de données numériques pour comprendre l’incident, le définir et démasquer le responsable. Cette investigation poussée se base sur la science, une méthodologie précise et des procédures légales. Elle offre une meilleure traçabilité des attaques.

Comme pour toute scène de crime, il est nécessaire d’intervenir rapidement sur les réseaux informatiques. Les éléments d’enquête peuvent, eux aussi, être contaminés, voire effacés. Le forensic assure la préservation des preuves numériques.

Collecter des preuves numériques dans un cadre légal dans le cas d’une procédure judiciaire

Dans le cas d’un vol de données ou d’une fraude, la responsabilité d’une organisation est engagée. Une procédure judiciaire peut alors se mettre en place, à laquelle participent les propriétaires de ces informations. L’enquête numérique permet de prouver la bonne conformité de vos systèmes. Les données collectées par les analystes forensics sont considérées comme des preuves recevables. Elles sont essentielles en cas de litiges.

Engager une investigation poussée pour ralentir et solutionner la cyberattaque

Les entreprises peuvent décider d’engager une enquête interne pour comprendre l’attaque. L’intervention d’un expert forensic survient dès la détection d’une intrusion. L’analyse complète des données et des réseaux peut définir sa porte d’entrée. S’il n’est pas toujours question de punir le responsable, une organisation peut alors envisager des formations ou des campagnes de prévention s’il s’agit d’un incident d’ingénierie sociale.

Les éléments révélés par l’enquête établissent également le mode opératoire de l’intrusion. Avec ces informations, les services de cybersécurité sont capables d’intervenir rapidement. L’objectif d’une étude forensique au sein d’une entreprise est double : il s’agit de trouver la faille de sécurité (matérielle ou humaine) et d’apporter une solution rapide sans arrêter l’activité.

Comment les enquêtes numériques sont-elles conduites par le forensic ?

La récupération de données sur l’ensemble de l’architecture informatique de l’entreprise

Le forensic s’attaque à récupérer toutes les données présentes sur tous les supports informatiques. Il rassemble également les machines, les disques durs, etc. Chaque élément est photographié et identifié. L’expert réalise des sauvegardes de toutes ces données collectées. Ces copies servent à opérer une analyse appelée Dead Forensics. Elle offre l’avantage de ne pas arrêter l’activité puisque les analyses sont réalisées sur des supports de copie.

Les analystes opèrent également des captures de la mémoire vive alors que les ordinateurs et les serveurs fonctionnent. Cette approche offre une analyse appelée Live Forensics. Elle permet d’étudier la RAM et les applications actives.

L’investigation : l’analyse approfondie de toutes les données collectées
Cette étape consiste à classer et à faire le tri parmi les nombreuses informations collectées. Le traitement des données permet d’établir les différentes étapes de l’attaque et ses origines. Les experts se reposent sur la concordance des preuves avant d’apposer des conclusions. Les analystes forensics procèdent à de nombreux tests et vérifications pour apporter des éléments de réponse concrets.

Conclusions de l’enquête numérique : responsabilité et mise en place d’actions pour arrêter l’attaque
Le rapport d’enquête numérique est alimenté par les preuves récoltées au cours de l’investigation globale de l’infrastructure de l’entreprise. L’analyste forensic apporte des éléments de réponses concrets, tout comme pourrait le faire la police dans une enquête judiciaire. Il offre à l’entreprise, ou à la justice, le scénario de l’attaque le plus précis, incriminant les responsables. Ce rapport sert également à la mise en place de solutions pour limiter les risques de propagations ou de nouvelle intrusion similaire.

Quel est l’impact du forensic sur la cybersécurité des organisations ?

Une aide pour la mise en place de stratégies de sécurité plus performantes

L’analyste forensic va plus loin qu’un simple audit de sécurité, déjà très utile pour corriger les défauts de sécurité détectés sur les systèmes d’information. Avec une analyse approfondie de l’attaque, le forensic pointe du doigt les vulnérabilités de l’infrastructure. En comprenant l’objectif de l’intrusion, il peut préciser quelles sont les données les plus sensibles. De cette façon, les services informatiques peuvent mettre en place des stratégies de cybersécurité plus ciblées.

Identification des auteurs de l’attaque : l’enjeu des poursuites judiciaires

L’expert forensic peut remonter jusqu’au responsable de l’attaque lors de son investigation numérique. Les cybercriminels peuvent être poursuivis par la justice. L’analyste opère son enquête dans un cadre parfaitement légal. Cette particularité permet aux entreprises d’obtenir un dédommagement. Le déploiement d’enquêtes forensiques dans le cadre d’intrusion peut avoir un effet dissuasif, notamment chez les pirates informatiques amateurs. Les réseaux de cybercriminels restent, quant à eux, difficiles à remonter.

Une mise en conformité des entreprises sur le traitement des données

Le traitement des données dispose d’un cadre légal auquel doivent se soumettre les organisations. La non-conformité des systèmes entraîne, dans le cas d’un vol de données, la responsabilité de l’entreprise et une possible poursuite judiciaire. Aussi, l’intervention d’un analyste forensic apporte aux entreprises l’expertise nécessaire pour se conformer aux règles en vigueur.

Sensibilisation et prévention aux risques de cyberattaques

L’objectif de l’enquête d’un forensic n’est pas de toujours punir les responsables des vulnérabilités. D’autant plus que sur une technique d’ingénierie sociale, le cyberattaquant mise sur la méconnaissance de l’utilisateur. Aussi, pour éviter d’autres intrusions du genre, le forensic encourage les bonnes pratiques de l’usage d’internet et des appareils connectés. Une sensibilisation aux différents types d’attaques, une formation des services informatiques, offre, à terme, une meilleure sécurité à l’ensemble de l’entreprise.

Quelles compétences sont nécessaires pour pratiquer le forensic ?

Un bagage technique et scientifique indispensable à l’analyste forensic

L’analyste forensic est avant tout un expert en informatique. Il est opérationnel sur les systèmes d’information et sur toute architecture SI. Son bagage technique comprend également une profonde connaissance des processus des cyberattaques. Sa particularité réside dans son approche de l’incident. Il utilise des outils post-mortem pour étudier l’attaque passée et réaliser une chronologie des évènements. Sa méthodologie scientifique et sa capacité d’analyse complètent son profil technique.

Une expertise en droit numérique pour engager des procédures légales

Le forensic maîtrise parfaitement la réglementation numérique. Il conseille les organisations sur les recours juridiques possibles. La collecte de preuves se fait selon une procédure légale pour qu’elle soit utilisable au cours d’un procès ou d’une enquête interne. Le forensic réalise une veille permanente, non seulement sur les attaques cyber, mais aussi sur les nouvelles lois et directives officielles cadrant le monde numérique.

Comment devenir analyste forensic ?

Pour devenir Analyste Forensic Digital, plusieurs formations en France sont disponibles, notamment celles proposées par la Cyber Management School. Voici un aperçu des formations pertinentes :

Bachelor en Cybersécurité :

Durée : 3 ans.
Objectif : Fournir les bases en informatique, mathématiques et programmation, avec une orientation technique vers la cybersécurité.
Compétences acquises : Compréhension approfondie des infrastructures numériques, compétences en gestion de projet et en management d’équipes de cybersécurité.

Mastère en Cybersécurité :

Durée : 2 ans supplémentaires après le Bachelor (total 5 ans pour un bac +5).
Objectif : Approfondir les connaissances techniques et informatiques, avec des spécialisations nécessaires pour devenir un analyste forensic digital.
Compétences acquises : Techniques avancées d’analyse de données, investigation post-mortem, maîtrise des outils de sécurité, et compétences juridiques liées à la cybercriminalité.
Format : Possibilité d’alternance pour acquérir une expérience pratique sur le terrain.
Ces cursus sont complétés par des stages pratiques pour acquérir une expérience concrète et développer une résistance au stress en gestion de crise.

Pour plus de détails sur les formations et les modalités d’inscription, vous pouvez visiter le site de la Cyber Management School ou consulter des programmes similaires comme ceux proposés par l’European Forensic Institute, qui offrent des masters en cybersécurité et analyse forensique numérique, combinant théorie et pratique pour préparer les étudiants aux défis réels du secteur​ (Cyber Management School)​​ (EUFOR)​.

Conclusion

Le forensic en cybersécurité constitue un pilier essentiel pour la protection des systèmes informatiques et la réponse aux cyberattaques. Il permet non seulement de collecter et de préserver des preuves numériques dans un cadre légal, mais aussi de comprendre en profondeur les modes opératoires des intrusions. Cette expertise technique et juridique apporte un support crucial lors de procédures judiciaires et aide à renforcer les stratégies de sécurité des organisations.

L’analyste forensic joue un rôle déterminant en identifiant les failles de sécurité et en proposant des mesures correctives. Grâce à ses compétences techniques pointues et sa connaissance du droit numérique, il peut non seulement traquer les cybercriminels, mais aussi sensibiliser et former les entreprises à mieux se protéger contre les cybermenaces.